ANGELIKA GÜSEWELL NOUVELLE DIRECTRICE ADJOINTE EN CHARGE DU DÉVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE

Responsable du département de Ra&D de l’HEMU durant 15 ans, Madame Güsewell assurera le poste de directrice adjointe en charge du Développement de la Recherche dès le 1er janvier 2020.

Disposant d’une double formation de musicienne et de psychologue, titulaire d’un doctorat en psychologie positive de l'Université de Zurich, Angelika Güsewell est actuellement professeure ordinaire à l'HEMU site de Lausanne et responsable de la recherche pour l'ensemble de l’institution depuis 2005. Parallèlement à l’accompagnement des projets menés par les professeurs de l’HEMU, à l’enseignement et à la gestion d’équipe, elle a conduit une dizaine de projets de recherche situés au croisement de la musique et des sciences humaines et sociales. Financés par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), par des fondations ou par la HES-SO, ces projets sont caractérisés par des collaborations nationales et internationales, l'implication d’acteurs du terrain, une perspective pluri- voire interdisciplinaire, des méthodologies originales ainsi qu'une visée d’innovation pédagogique et/ou sociale. L'un d’entre eux, intitulé « Un dispositif d'écoute musicale dans les chambres de soins intensifs en psychiatrie » (2018-2020, financement Gebert Rüf Stiftung, programme BREF innovation sociale) vient d’obtenir un prix « qualité de vie » de la Fondation Dalle Molle (Martigny).

Ayant participé de manière significative à l'élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie recherche du Domaine musique et arts de la scène de la HES-SO, Angelika Güsewell occupe actuellement la fonction de coordinatrice de la commission scientifique de l’Institut de recherche en Musique et Arts de la scène (IRMAS). Étant bilingue français-allemand et maîtrisant parfaitement l'anglais, elle représente les Hautes écoles de musique de Suisse romande dans différents groupes de travail nationaux et internationaux. En tant que vice-présidente de la Société Suisse de Psychologie Positive (SWIPPA), elle a contribué à l’essor de cette discipline en Suisse romande et au lancement d’un CAS de psychologie positive à l'Université de Lausanne.

En complément à son poste à l’HEMU, Angelika Güsewell a toujours gardé un lien avec le terrain professionnel. Forte de 25 années d’expérience de l’enseignement du piano en école de musique, elle intervient régulièrement comme chargée de cours dans le département de pédagogie du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. De manière plus ponctuelle, elle est impliquée dans les CAS de psychologie positive des Universités de Zurich et de Lausanne où elle aborde notamment l’impact de l’art et de la pratique artistique sur le bien-être subjectif et l’épanouissement personnel.

Partager la page :

Newsletter de l’HEMU et du Conservatoire de Lausanne

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités !